Les différences entre un parquet stratifié classique et les sols LVT

Comparateur de constructeurs de maisons

Par rapport aux parquets traditionnels, les stratifiés et les sols LVT ont de nombreux atouts. Ils offrent tous deux une pose facile, maintes possibilités de motifs, un entretien facile et un prix plus abordable. Mais la question est de savoir quelles sont les différences entre un sol LVT et un parquet stratifié. C’est ce que nous allons voir dans cet article !

parquet stratifié classique et les sols LVT

Les stratifiés sont des sols en papier mélaminé et les LVT sont des sols en vinyle de luxe

Il s’agit ici de la différence la plus évidente entre un parquet stratifié classique et un sol LVT. Le stratifié est apparu comme une alternative intéressante aux parquets en bois qui sont à la fois difficiles à poser, coûteux et limités dans leurs motifs. Il a connu un essor très remarquable dans les années 90, parce que le stratifié offre une pose plus facile, un prix moins cher, et une richesse de ses gammes. Concrètement, le stratifié est composé d’overlay, une résine protectrice pour la couche d’usure, de feuille de décor en papier mélaminé, d’un panneau HDF, d’un contrebalancement qui vient renforcer la stabilité. Éventuellement, une sous-couche acoustique peut s’ajouter dans cette composition.

Contrairement aux parquets stratifiés, les sols LVT sont faits en vinyle. Ils sont également appelés « dalles en vinyle de luxe » ou encore « sol en structure à base de PVC ». Mais si les  sols vinyles sont souvent disponibles en rouleaux, les sols LVT se présentent sous forme de dalles ou de lames. Ce type de revêtement de sol LVT est en plein essor et d’ailleurs, il fait partie des sols tendance en 2020. Pour cause, c’est une alternative pratique et solide aux parquets stratifiés et aux parquets en bois dur. En effet, les sols LVT sont composés d’une traitement de protection, d’une couche d’usure, d’un décor, d’une couche en fibre de verre (pour assurer la résistance), d’une couche centrale calandrée en PVC, et éventuellement d’une sous-couche acoustique.

La question de trafic et d’acoustique : une autre différence majeure entre un parquet stratifié et un sol LVT

Il convient de noter que les sols stratifiés conviennent aux pièces à vivre à faible trafic étant donné qu’ils sont moins résistants et très sensibles à l’humidité. Pour les pièces humides ou à fort trafic, il vaut mieux orienter votre choix vers les sols LVT. Grâce à leur composition en PVC, ces derniers présentent une meilleure résistance et une grande stabilité.

En ce qui concerne l’isolation phonique, les LVT offrent plus d’avantages par rapport aux parquets stratifiés classiques. Leur structure confère une meilleure qualité d’amortissement. Cependant, il semble important de souligner que le parquet stratifié présente une isolation phonique perfectible.

Le reste n’est qu’une question de design

À part ces deux points énoncés plus haut, il n’y a plus de différence notable entre le parquet stratifié et le sol LVT. Les fabricants de ces deux types de revêtement de sol proposent sans cesse des gammes variés aussi bien au niveau des couleurs qu’au niveau des motifs imitation bois, pierre, béton… En ce qui concerne leur format, bien que les dalles existent en stratifié, la plupart des offres sont en lames avec des dimensions similaires. Ce qui n’est pas le cas en sol LVT, parce que vous avez des choix variés en matière de dimensions et de mode de pose, adapté en fonction de chaque besoin.