Les aides financières pour faire construire en 2021

Vous projetez de faire construire cette année, vous n’êtes surement pas contre un coup de pouce pour vous aider à le financer ! Des aides financières sont possibles. Elles ont différentes formes : prêts à taux bonifiés voire nuls, réductions voire exonérations des taxes, crédits d’impôt, allocations voire même primes. Voici la liste des aides à connaître en 2021 pour faire construire sa maison. Elles permettront d’alléger vos mensualités ou bien d’augmenter votre capacité d’emprunt.

 

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ)

PTZ, Prêt à Taux ZéroProbablement l’avantage financier le plus important pour les primo-accédants en 2021, le PTZ est un prêt aidé par l’Etat (auparavant dénommé PTZ+). Il permet d’emprunter sans intérêts, pour financer jusqu’à 40 % du montant global du projet de construction. A noter que la primo-accession, c’est ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des 2 années précédant le prêt. Autrement dit, si vous êtes locataire ou hébergé à titre gracieux (chez vos parents par exemple) depuis plus de 2 ans, vous êtes considérés comme primo-accédant ! La condition d’être primo-accédant ne s’applique pas dans certains cas :

  • La détention de seulement l’usufruit ou la nue-propriété de sa résidence principale
  • Un des occupants de la future maison à construire est en situation de handicap
  • L’inhabitabilité de sa résidence principale suite à une catastrophe naturelle ou technologique
PTZ : revenus maximum selon le nombre d'occupants et la localisation de la construction

Plafonds de ressources PTZ

En fonction du nombre de personnes destinées à occuper le futur logement, et la zone de la commune dans laquelle on fait construire (A bis, A, B1, B2 ou C), des plafonds de ressources sont appliqués pour y être éligible.

Pour connaître la zone de votre commune et ainsi découvrir votre droit au PTZ, vous pouvez consulter le site www.service-public.fr.

Par exemples :

  • Pour un couple avec deux enfants dont le projet est localisé en zone B1, les revenus de la famille ne devront pas dépasser 60 000 € pour bénéficier du PTZ.
  • Pour un parent vivant seul avec son enfant faisant construire dans une ville zonée A ou A bis, les revenus du foyer ne devront pas dépasser 51 800 € pour être éligible au Prêt à Taux Zéro.
Calcul du PTZ : plafond du coût total du projet pris en compte

Plafonds du coût total de l’opération en PTZ

Le montant du PTZ est égal à 20% ou 40% du montant du coût total de l’opération. Par coût total de l’opération, on entend l’achat du terrain à bâtir (incluant les frais d’agence) et le prix des travaux de la construction. Il est lui même limité dans le calcul du montant accordé en PTZ. Par exemples :

  • Pour le couple avec 2 enfants à charge faisant construire en zone B1, le montant de l’opération pris en compte pour le PTZ sera plafonné à 270 000 €.
  • Pour le parent isolé avec 1 enfant avec un projet de construction dans une commune zonée A ou A bis, il sera de 210 000 €.
Montant maximum du PTZ selon la localisation de la maison et le nombre d'occupants

Montants maximum PTZ

Ensuite, le montant du PTZ est plafonné en fonction du nombre de personnes destinées à occuper le futur logement et sa localisation :

  • 40 % du montant du projet maison-terrain pourra être financé avec le PTZ si le projet se fait dans une zone dite tendue, où il y a une pénurie de logements, soit principalement dans les grandes villes (zones A, A bis et B1)
  • 20 % du montant du projet de construction sera finançable avec le Prêt à Taux Zéro si on fait construire en zone rurale (zones B2 et C)

Il ne doit pas financer la totalité de l’opération, vous devrez compléter votre financement par un prêt immobilier bancaire classique ou aidé (PAS, prêt conventionné, prêt immobilier bancaire classique…).

Le couple avec deux enfants faisant construire en zone B1, pour un budget global de 300 000 €, aura un prêt à taux zéro d’un montant de 108 000 € (montant max. pris en compte de 270 000 € x 40%). La famille monoparentale avec un enfant avec un projet de 200 000 € pour une construction en zone A ou A bis, pourra prétendre à 80 000 € de PTZ (200 000 € x 40%).

Vous pouvez aussi directement faire une simulation sur le site www.anil.org.

C’est un coup de pouce très intéressant. Il permet de gagner en capacité d’achat car il n’y a pas à payer d’intérêts d’emprunt ou d’intérêts intercalaires (ni même de frais de dossier ou d’expertise). En effet, dans l’exemple du couple avec 2 enfants en zone B1, en réalisant un calcul rapide, sur une durée de 25 ans avec un taux de 1,29 %, la famille pourra emprunter près de 17 000 € supplémentaires pour les mêmes mensualités avec le PTZ consenti d’un prêt classique par rapport à un seul prêt classique.

Sébastien Rougé
Des milliers d’euros économisés sur votre maison !

Grâce à ce livre, vous allez faire les bons choix et faire des économies à chaque étape de votre projet de construction.

> Découvrez le livre

Le Prêt Accession Sociale (PAS)

Le prêt accession sociale est également un prêt aidé par l’Etat réservé aux personnes aux revenus modestes (conditions d’éligibilité identiques à celles du PTZ) leur permettant d’avoir des facilités pour le financement de leur opération d’achat d’un terrain + construction de la maison.

Sauf que son intérêt est depuis le 1er janvier 2020 limité. En effet, son gros avantage résidait sur le fait que l’emprunteur pouvait continuer à toucher les aides au logement via le dispositif APL accession (également appelé aussi APL acquisition). Ce mécanisme est désormais supprimé.

Le prêt accession sociale permet toutefois de bénéficier de plusieurs avantages et mérite malgré tout d’être étudié si vous y êtes éligible :

  • Les frais d’hypothèque sont moins élevés
  • Les frais de dossier sont plafonnés à 500 €
  • Les frais de notaire (rémunération) sont réduits
  • Il est cumulable avec d’autres prêts aidés comme le Prêt à Taux Zéro, Prêt Action Logement, etc.

A noter qu’il ne peut pas financer les frais de notaire, les frais d’instruction ni le mobilier. Le PAS n’est dédié qu’à l’immobilier mais peut financer 100 % d’une opération immobilière (taxes incluses) ou être complété par un prêt règlementé. Concernant le taux d’intérêt du prêt accession sociale, il est en général le même que celui d’un prêt immobilier classique.

Retrouvez ci-dessous une vidéo explicative pour mieux comprendre le PAS :

 

Le Prêt Social Location Accession (PSLA)

Le Prêt Social Location Accession n’est pas un prêt en tant que tel. C’est un mécanisme d’accès à la propriété aux ménages modestes sans apport initial. Il leur est possible d’acquérir le logement qu’ils occupent comme locataires, dans le cadre d’un contrat de location-accession. Ce dispositif comporte deux phases :

  • Dans un premier temps, un opérateur HLM (Habitation à Loyer Modéré), SEM (Société d’Economie Mixte) ou promoteur privé, finance la maison et le locataire, futur accédant, s’acquitte d’une redevance, somme de l’indemnité d’occupation (l’équivalent d’un loyer) et de l’épargne (partie au paiement du prix de vente).
  • Dans un second temps, au moment souhaité, le ménage lève l’option et opte pour le statut d’accédant à la propriété. Il souscrit alors un prêt conventionné ou libre pour financer l’achat sur une durée maximale de 30 ans.

En plus de cette souplesse, le PSLA comporte 3 avantages et non des moindres :

  • La TVA à 5,5 % (au lieu de 20 %) appliquée au prix du logement si l’option d’achat est levée dans les 5 ans de son achèvement.
  • Une exonération de la taxe foncière pendant 15 ans à compter de l’année suivant celle de l’achèvement de la maison.
  • Le prix de cession fixé au contrat est minoré de 1 % à chaque date anniversaire d’entrée dans la maison lors de la phase de location.

La location-accession est donc un mode alternatif d’acquisition d’un logement en deux temps. Pour en savoir plus sur le Prêt Social Location Accession (éligibilité, fonctionnement, montage, etc.), voire instruire un dossier PSLA, vous pouvez consulter le site www.financement-logement-social.logement.gouv.fr.

 

Le Prêt Action Logement (PAL)

Le prêt « accession » d’action logement (ex prêt 1% logement) vous est possible si vous êtes salarié (ou préretraité) d’une entreprise privée non-agricole, d’au moins dix salariés. Si tel est le cas, votre entreprise est redevable de la PEEC (Participation des Employeurs à l’Effort de Construction) en faveur des salariés qui peuvent prétendre à un prêt bonifié.

Ce prêt immobilier peut financer une partie de votre projet de construction ou d’agrandissement. La maison doit être destinée à l’habiter comme résidence principale et respecter la réglementation thermique en vigueur. A noter que ce prêt employeur n’intègre plus la zone géographique du projet immobilier dans ses critères d’éligibilité.

Vous pourrez alors bénéficier d’un prêt à un taux faible de 0,5 % pour une durée libre, limitée à 25 ans, d’un montant maximum de 40 000 € (20 000 € pour un agrandissement) limité à 40 % du coût total de l’opération. A noter que les assurances emprunteurs (décès et invalidité PTIA / ITT) sont obligatoires pour souscrire un prêt action logement.

Pour en savoir plus sur le prêt Action Logement, voici ci-dessous une présentation simple en vidéo. Pour faire une demande, il vous faudra prendre contact auprès de votre employeur ou procéder directement en ligne sur le site www.actionlogement.fr.

 

Les prêts épargne logement (CEL et PEL)

Epargne logement CEL - PELVous avez peut-être souscrit il y a quelques temps un Compte Epargne Logement (CEL) ou un Plan Epargne Logement (PEL) dans votre banque. En fonction de la phase d’épargne de ces placements, vous pourrez vous voir accorder par l’établissement bancaire qui gère le compte ou le plan, un prêt destiné à l’habitation principale, à un taux réglementé, dont le montant est variable par rapport aux intérêts acquis et la durée du prêt, limité par un plafond.

L’obtention du prêt permet également de bénéficier d’une prime versée par l’Etat (pour les PEL ouverts entre mars 2011 et décembre 2017 et s’ils donnent lieu à un prêt de 5 000 € minimum). Son montant varie de 40 à 100% des intérêts d’épargne acquis en fonction du montant du prêt, de sa destination et de la date d’ouverture du plan. Une majoration égale à 10% du montant des intérêts acquis est appliquée à la prime pour chaque personne à charge, plafonnée à 100 € par tête voire 153 € si la maison présente de hautes performances énergétiques. Si le PEL a été ouvert à partir du 1er janvier 2018 ou s’il donne lieu à un prêt inférieur à 5 000 €, il n’ouvre pas le droit à la prime d’Etat.

Après, dans les faits, les caractéristiques des prêts épargne logement sont  peu intéressantes au vu des taux du marché. En effet, les taux d’intérêt d’un prêt épargne logement oscillent entre 2,20 % et 4,20 % en fonction de sa date d’ouverture. On est loin des taux actuels qui avoisinent les 1 % ! Cela ne coûte rien de demander à votre conseiller bancaire de vous transmettre vos droits acquis et les conditions du prêt possibles, pour vous en assurer !

Sébastien Rougé
Comparez et économisez !

Utilisez les outils en ligne pour sélectionner les offres personnalisées en profitant des meilleurs prix pour votre construction, vos travaux, vos crédits et assurances.

> Constructeurs> Artisans> Banques> Assurances

Les aides des collectivités locales

Les conseils régionaux, les conseils départementaux et collectivités locales (communautés de communes et communes) peuvent vous accorder des aides pour financer votre projet de construction en 2021. Ces coups de pouce se présentent sous forme de prêts à taux réduit voire à taux zéro ou même des primes ou subventions. N’hésitez pas à les contacter !

Vous pouvez également vous rapprocher de l’ADIL de votre département pour profiter du « Passeport Accession ». Sous réserve d’être primo-accédant et de respecter les conditions d’éligibilité du Prêt à Taux Zéro, vous pourrez prétendre à l’attribution d’une aide de 1 500 à 4 000 € en fonction des communes.

Dans notre cas personnel, nous avons profité d’une subvention de 3 000 € par notre commune et une autre de 1 500 € par le conseil départemental.

 

L’exonération de la taxe foncière pendant 2 ans

Une fois installé dans votre maison toute neuve, vous pourrez bénéficier d’une exonération de la taxe foncière pendant les deux premières années.

Pour cela, vous devez effectuer une déclaration (modèle H1 – formulaire n°6650 : Impôts locaux – Locaux d’habitation) au Centre des Finances Publiques du lieu dont vous dépendez, dans les 90 jours qui suivent l’achèvement des travaux. Pour vous en assurer, contactez votre mairie, car cette exonération, même si elle généralisée, est soumise à l’acceptation du maire de votre commune.

 

Et 2 ans après la construction ?

Il est probable que vous repoussiez certains travaux ou l’installation d’équipements, faute de budget. C’est souvent le cas au vu du budget important que demande un projet de maison. Savez-vous qu’il peut être judicieux d’attendre au moins deux ans pour bénéficier d’avantages financiers ? En plus d’échelonner les factures des travaux, cela peut vous permettre de faire des économies !

Le crédit d’impôt (CITE) / MaPrimeRénov’ / La prime CEE

Crédits d’impôt transition énergétique

La construction d’une maison neuve n’est plus concernée par le crédit d’impôt depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier 2013 de la RT 2012. Jusqu’au 31 décembre 2020, il existait encore le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). Ce dernier était dédié aux travaux d’économies d’énergie et aux équipements d’énergies renouvelables réalisés par les propriétaires de maison individuelle datant de plus de 2 ans.

Aussi le dispositif défiscalisant CITE s’est progressivement transformé en 2020 pour être remplacé en 2021 par une prime unique « MaPrimeRenov’ » (elle remplace également les aides « Habiter mieux agilité » de l’Anah). Initialement destinée aux ménages modestes dans une démarche de performance énergétique, cette aide de l’Etat s’est renforcée depuis octobre 2020 dans le cadre de relance. Elle concerne désormais tous les propriétaires et copropriétaires, quels que soient leurs revenus et quelle que soit la destination de la maison (habitation ou location). Depuis le 1er janvier 2021, le CITE est donc définitivement supprimé pour laisser place à MaPrimeRénov’ étendue à tous les ménages.

Logo MaPrimerénov'MaPrimeRenov’ est donc une prime forfaitaire dont le montant est calculé en fonction du revenu fiscal de référence du foyer et des performances énergétiques / écologiques permises par les travaux engagés. Pour connaître le montant et les travaux concernés par cette prime, le ministère de la Transition écologique et solidaire a établi un barème en fonction de plafonds de ressources et la nature des travaux réalisés. Il s’articule autour de 4 profils / couleurs (MaPrimeRenov’ Bleu, Jaune, Violet et Rose) qui correspondent aux différents niveaux de revenus (des plus modestes ou plus aisés). Il existe aussi un 5ème profil MaPrimeRenov’ Copropriété dédiés aux travaux à l’initiative d’un Syndic de copropriétaires.

Par exemple, pour l’installation d’une pompe à chaleur air / eau, vous pourriez prétendre à une prime de :

  • 4 000 € en MaPrimeRenov’Bleu
  • 3 000 € en MaPrimeRenov’Jaune
  • 2 000 € en MaPrimeRenov’Violet
  • 0 € en MaPrimeRenov’Rose

Logo Prime CEEEn plus de MaPrimeRénov’, vous pouvez prétendre aussi à la prime CEE (pour Certificats d’Économie d’Énergie) aussi appelée Prime énergie. Mis en place par l’Etat depuis 2006, ce dispositif finance la transition énergétique qui vise à réduire la consommation énergétique des français de 50% d’ici 2050. Il impose aux fournisseurs d’énergie de proposer des aides aux particuliers pour financer des travaux d’économies d’énergie.

Sans conditions de revenus, cette prime est accessible à tous et est renforcée pour les ménages aux revenus modestes. En fonction des travaux effectués, de la localisation et les caractéristiques du logement, son montant varie de plusieurs centaines d’euros à quelques milliers d’euros.

Cette prime énergie peut être perçue par différents moyens : réductions, chèques, services gratuits, bons de réduction, cartes cadeaux, etc.

A noter que pour en profiter, vous devrez impérativement signer le contrat avec le fournisseur d’énergie avant d’accepter le devis pour les travaux.

Pour vous informer plus en détail sur MaPrimeRenov’ et la prime CEE, rendez vous directement sur le site www.faire.gouv.fr. Pour savoir à quel profil vous appartenez et connaître le niveau d’aide auquel vous avez droit, il vous suffit d’utiliser le simulateur Simul’Aid€s.

Cela peut être l‘occasion d’investir dans des équipements ou matériaux d’isolation, une chaudière à très haute performance énergétique, un poêle à granulés, un chauffe-eau solaire… Attention toutefois à faire appel à un professionnel estampillé « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement) et faire installer un équipement répondant à certains critères de performance énergétique.

La TVA réduite

Sachez que tous les travaux que vous ferez pendant la construction ou peu de temps après l’emménagement, seront facturés avec une TVA normale à 20%.

Par contre, vous pouvez reporter certains travaux deux ans après l’achèvement de la maison, pour bénéficier de la TVA intermédiaire de 10 % sur la main d’œuvre mais aussi sur les matériels, matériaux et équipements. Par exemple pour votre cuisine, votre salle de bain, votre terrasse, votre clôture… Vous pouvez même profiter de la TVA réduite de 5,5 % pour tous les travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique (pompe à chaleur, chaudière, isolation…). Pour connaître la liste complète des travaux éligibles à la TVA réduite, vous pouvez consulter le site bofip.impots.gouv.fr : travaux avec TVA à 10 % / travaux avec TVA à 5,5 %.

En plus de répartir les dépenses des travaux, vous ferez l’économie de plusieurs centaines voire milliers d’euros.

Pour illustrer cela, prenons l’exemple simple d’un devis de maçonnerie pour un mur de clôture à 15 000 € HT. Avec une TVA à 20%, vous aurez un prix à 18 000 € TTC, alors qu’avec la TVA à 10%, le prix serait de 16 500 € TTC soit 1 500 € moins cher !

 

La réduction d’impôt (Loi Pinel)

La loi Pinel est un dispositif fiscal visant une réduction d’impôt en investissant dans l’immobilier neuf dans un objectif locatif. Ce dispositif défiscalisant existe depuis septembre 2014 et succède à la loi Duflot. Jusqu’au 31 décembre 2020, la réduction des impôts sur le revenu concernaient tous les logements neufs dont la maison individuelle. Sauf que depuis le 1er janvier 2021, celle-ci s’applique uniquement aux logements situés dans un immeuble collectif et ne concerne plus les logements individuels et pavillonnaires. Il n’est donc plus possible en 2021 de faire construire pour défiscaliser en Pinel. Pour en savoir plus sur la loi Pinel/Duflot, rendez vous sur le site www.service-public.fr

 

Les sites à consulter pour connaître les aides à la construction en 2021

Site de l'ANIL, l'Agence Nationale d'Information sur le LogementPour aller plus loin dans vos démarches de financement, voici les sites internet à visiter pour en savoir plus sur les aides éligibles pour votre projet maison :

  • L’ANIL et l’ADIL près de chez vous : l’Agence Nationale / Départementale pour l’Information sur le Logement : www.anil.org
  • Les sites internet des collectivités locales de votre région :
    • Votre conseil régional
    • Votre conseil départemental
    • Votre communauté de communes / agglomération / métropole
    • Votre mairie
  • Le site « Economie » du gouvernementwww.economie.gouv.fr/
  • Le site FAIRE Tout pour ma rénov’, service public pour les travaux de rénovation énergétique : www.faire.gouv.fr
  • L’ADEME : l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie : www.ademe.fr
  • L’ANAH : l’Agence Nationale de l’Habitat : www.anah.fr

 

Faites des économies à chaque étape de la construction !

Suite aux échanges et les retours du sondage des lecteurs du blog, je me suis rendu compte que la partie financière d’un projet, telle que la construction de maison, pouvait engendrer beaucoup de questions voire même de craintes.

Je me suis alors lancé dans l’écriture d’un deuxième livre dédié au budget et aux économies réalisables à chaque étape du projet.

Comment faire des milliers d’euros d’économies sur toutes les étapes de la construction pour réussir sa maison ? Voici la principale question à laquelle répond ce livre.

Livre pour faire des économies à chaque étape de la constructionVous allez y découvrir toutes les dépenses à prévoir et comment les minimiser, tous les conseils pour :

  • Préparer sereinement le budget
  • Acheter le terrain au meilleur prix
  • Réduire au maximum le coût de la construction
  • Profiter de toutes les aides financières possibles
  • Obtenir un financement optimisé
  • Souscrire une assurance de prêt solide au meilleur prix

Pour découvrir toutes les économies réalisables à chaque étape du projet de construction :

Toutes les aides pour faire construire en 2021 en vidéo

Retrouvez l’ensemble des aides financières pour la construction de maison cette année dans cette vidéo explicative qui reprend les éléments de l’article :

 

Sébastien RougéNe partez pas sans votre guide !

Recevez gratuitement les étapes, le budget et le mémo pour réussir la construction de votre maison.

64 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

  1. HAMI

    Bonjour,

    nous avons pour projet de construire notre première maison en Décembre 2018. a vrai dire c’est beaucoup de paperasse et d’aide de l’état que nous ne connaissons pas.
    Nous souhaiterons savoir a quoi nous avons droit en aide, étape après étape.

    Merci infiniment de votre retour.

    CORDIALEMENT
    MME HAMI

    • Bonjour Mme Hami,
      Les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre, pour votre construction, dépendent de plusieurs paramètres : votre situation, vos revenus, votre commune… Je vous invite à prendre contact avec l’ADIL de votre région pour faire le point. Je ne peux également que vous recommander mon livre dédié au budget et aux économies réalisables dans un tel projet : https://www.onfaitconstruire.fr/livre-1000-economies-projet-maison/
      Bien cordialement.

  2. Aude

    Bonjour !

    Il y a une chose que je ne comprends pas. Si je fais construire ma maison, le système de chauffage je vais vouloir l’installer aussitôt (chauffage au sol par système de pompe a chaleur), je ne vais pas attendre 2 ans après la construction, c’est logique car je ne vais pas détruire mon sol pour le refaire deux ans plus tard… Et du coup je n’aurais pas le droit au crédit d’impôt alors que je vais utiliser malgré tout une énergie renouvelable ?

    • Bonjour Aude,
      Oui en effet, pour votre système de chauffage, vous avez tout intérêt à l’installer au moment de la construction pour bénéficier du crédit d’impôt. Vous ne pouvez pas jouer sur les deux tableaux, le crédit d’impôt (CITE) et la TVA réduite. Cette dernière est plus adaptée pour des travaux d’amélioration type clôture, cuisine, terrasse…
      Bonnes continuations 🙂

    • Aude

      Merci pour la rapidité de votre reponse ! 🙂
      Du coup alors j’avais juste mal compris.
      Même si je fais installer durant la construction le système de chauffage a énergie renouvelable j’aurais quand même le droit au crédit d’impôt ?(a la lecture je comprenais qu’il fallait attendre 2 ans) Je ne parle évidemment pas de la baisse du taux je comprends bien qu’on ne peut pas tout à avoir 🙂
      Très belle journée à vous

    • Au temps pour moi Aude, je rectifie mes dires ! Les crédits d’impôt sur les matériels à énergies renouvelables ne sont plus possibles dans le neuf, c’est à dire à la construction. Ils existent cependant dans l’ancien, c’est à dire pour les maisons de plus de 2 ans. Dans votre cas, vous allez bien évidemment faire installer votre plancher chauffant, mais vous pourriez le connecter dans un 1er temps à un module hydro-électrique, beaucoup moins cher à l’achat, et envisager une pompe à chaleur dans 2 ans pour bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique. J’espère avoir été plus clair dans mes explications 😉

  3. Mickael

    Bonjour, pensez vous que je puisse encore bénéficier d’aides une fois la construction lancée ? L’ossature ets bientôt finie…

    • Bonjour Mickael, j’imagine que vous avez déjà souscrit votre prêt immobilier, aussi j’ai peur que toutes les aides associées (PTZ, prêt 1%…) ne soient plus possibles. Sauf à renégocier votre crédit, mais ce qui engendrerait des frais (indemnités de remboursement anticipé) qui viendraient annuler les bénéfices des prêts aidés. Quant aux aides financières proposées par les collectivités locales, elles sont propres à chacune d’elle. Je vous invite alors à les contacter directement (mairie, communauté de communes, conseil départemental voire conseil régional). Bonnes continuations.

  4. PRUNIER

    Bonjour,
    J’apprends qu’un foyer d un couple et trois enfants ne bénéficieraient plus à compter de 2019 d’une aide de la CAF en matière d’allocations familiales donc en provenance de la CAF.
    Monsieur Jacques Prunier

  5. Patrick BERNARD

    Bonjour. Si je veux donc bénéficier d’une TVA réduite à 10 ou a 5.5 je suis donc obligé d’attendre 2 ans après la date d’achèvement des travaux.
    C’est complètement débile pour une cuisine ou un chauffage dont on a besoin immédiatement .
    Pourquoi ce type de décision alors qu’il y a quelques années (2009) on bénéficiait du crédit d’impôt sur beaucoup de choses.
    Isolation . Chauffage .etc…

    • Bonjour Patrick,
      Tout le monde n’a pas les moyens de se payer une cuisine aménagée/équipée ou un système de chauffage performant dès le début du projet. Pour certains, il peut être opportun de commencer avec une cuisine composée de meubles et électroménagers récupérés et pour le chauffage, d’avoir un plancher chauffant connecté à un module électrique. Puis après 2 ans, ils pourront projeter de faire installer une cuisine intégrée et une pompe à chaleur connectée au plancher chauffant. Ils feront alors des économies sur la TVA !
      Concernant les aides financières, celles-ci évoluent tous les ans en fonction des décisions politiques et écologiques…
      Bien cordialement.

    • Bonjour
      Surtout avec la loi rt2012 on est obligé de mettre 2 chauffages alors comment faire ?

    • Bonjour Camille, pourquoi êtes-vous obligé de mettre 2 chauffages ?!

  6. Céline

    Bonjour,
    je viens de contacter l’ADIL de mon département qui m’a précisé que les aides financières n’étaient que pour « l’ancien ». Pour la construction il n’y a que le prêt à taux zéro.
    Dommage quand on essaie de faire construire seule…

    • Bonjour Céline, n’hésitez pas à contacter votre mairie et votre communauté de communes, vous pouvez peut-être prétendre à des dispositifs d’aide pour le projet de construction. Bien cordialement.

  7. C’est que peu de gens savent qu’on a droit à des aides financières quand on va construire une maison. A demander auprès des responsables pour les intéressés.

    • Cet article est justement là pour vous donner des pistes pour les contacter 😉

  8. DOUSSEAUD

    Bonjour
    Je voudrais savoir s’il existe des aides pour faire construire une terrasse en bois, ma maison date de 2016, et j’ai déjà bénéficié du PTZ,
    Merci

    • Bonjour, votre maison étant construite il y a plus de 2 ans, vous allez pouvoir bénéficier de la TVA réduite de 10%. Bien cordialement.

  9. jirahoua

    bjr je voudrais savoir si il y a une aide a la construction dune maison neuve si on recois que les allocations de la caf et aussi si il y a un organisme qui paie aussi le l’acte du terrain?merci d’avance pour votre reponse

  10. ZAOUI

    Bonjour,

    Je construis ma maison sur mes propres deniers sans aucun financement bancaire. Cela fait 2 ans que la construction a débuté et elle est loin d’être terminée faute d’argent.
    Est-il possible de bénéficier d’une aide quel qu’elle soit pour le chauffage ?

  11. Marie

    Bonjour,
    Je m interroge concernant les APL…
    J ai prévu un prêt PAS.. j aurai normalement droit au APL,lorsque ma maison sera construite??

  12. Olivier

    Bonjour,
    Nous faisons construire une maison, avec une livraison prévue la semaine.
    Ma conjointe est invalide à 80%. J’aura Voulu savoir si nous pourrions prétendre à des aides, financements.
    Il me semble avoir lu également que nous pourrions avoir un crédit d’impôts sur les installations de volets électriques, porte de garage motorisée, portail motorisé, sol antidérapant, douche italienne si oui quelles sont les démarches à suivre?

    • Bonjour Olivier,
      Vous pouvez en effet bénéficier du crédit d’impôt en faveur de l’aide aux personnes âgées ou handicapées pour les dépenses d’installation : éviers et lavabos à hauteur réglable, baignoires à porte, sur-élévateurs de baignoire, cabines de douche intégrales, bacs et portes de douche, sièges de douche muraux, WC adaptées pour personnes handicapées, etc.
      Pour en savoir, consultez le site des impôts : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/aide-la-personne
      Bien cordialement.

  13. dega

    Bonjour,
    notre projet va débuter en septembre, nous avons acquis notre terrain en souscrivant un prêt, la construction est autofinancer mais cela sera très très serrée aussi à quoi avons nous droit sachant que nous souhaitons faire
    tout l’intérieur pour passer dans le budget ;
    en ce qui concerne les aides du conseil général et départemental ou dois je me renseigner

    • Bonjour, je vous invite dans un premier temps à prendre rendez-vous auprès de l’ADIL de votre région pour faire le point sur les aides (reprises dans l’article) auxquelles vous avez droit par rapport à votre projet et votre situation. Vous pouvez également directement contacter votre mairie, votre conseil départemental voire régional pour connaître les dispositifs auxquels vous pouvez prétendre. Cordialement.

  14. Val

    Bonjour. Je suis en train d’acquérir un terrain pour y faire construire une maison « en carton » (ossature bois et isolation carton.
    Pensez vous que je puisse bénéficier d’une aide quelconque ?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement

    • Bonjour Val, si votre maison respecte la RT 2012, il n’y a pas de raison que vous ne puissiez bénéficier des aides citées dans l’article. Cordialement.

  15. Magali

    Bonjour,
    Je souhaite rénover une vieille grange dont j’ai hérité…pouvez vous me dire si cela rentre dans le cadre de la rénovation ou si c est considéré comme de la construction neuve?Je m y perds!
    Merci d avance!
    Cordialement
    Mm

    • Bonjour Magali,
      Vous pouvez prétendre au PTZ si les travaux représentent a minima 25% du coût total de l’opération.
      Vous pourrez également profiter de la TVA réduite.
      Je vous invite à contacter l’ADIL (https://www.anil.org/) de votre région pour faire un point personnalisé sur les autres aides financières disponibles.
      Bien Cordialement.

  16. Séve

    Bonjour,

    Nous venons d’acheter une maison constituée de 2 plateaux vides+toit. Tout le reste est donc à faire, de la menuiserie en passant par les cloisons et isolation, chauffage, electricité, plomberie, etc…

    Nous commençons les travaux mi janvier 2020 et avons obtenu un PTZ et PTZ Eco, SOLIHA passera pour évaluer si nous allons pouvoir bénéficier d’une aide pour les travaux, car notre budget est serré, mais la commission n’est pas avant avril ou mai, les travaux seront quasi finis si tout va bien.

    Je voudrais savoir quels sont les organismes d’aides que je pourrais contacter avant le début des travaux ? Quelles démarches pour les crédits d’impôts ou autre ? Faut-il que j’attende la réponse de SOLIHA avant de faire d’autres démarches ?

    Merci par avance de votre retour,

    Cordialement,

    • Bonjour Séve, avant toute chose, je vous invite fortement à prendre rendez-vous avec l’ADIL de votre région pour connaître toutes les aides disponibles et démarches à faire pour votre projet de rénovation. Pour les impôts, les démarches se font l’année n+1, aussi il vous faut bien choisir en amont les équipements et artisans pour en bénéficier. Bien cordialement.

  17. Bonjour,
    Comment savoir si on rentre bien dans les normes rt 2012
    En l’attente de votre réponse merci

    • Camille, c’est une obligation à laquelle doit s’engager votre constructeur dès la phase de conception de votre maison. Bien cordialement.

  18. nannola

    Bonjour j ai un terrain je vais faire construire une maison pour deux logements locatifs est ce que j ai le droit a des aides financières svp merci

    • Bonjour,
      Les aides financières pour la construction sont principalement pour de la résidence principale.
      Pour un investissement locatif, vous pouvez vous renseigner sur le déficit foncier voire les dispositifs défiscalisants comme la loi Pinel.
      Bien cordialement.

  19. Domu

    Salut! Merci pour l’article! J’ai consulté des experts dans ce domaine et on m’a dit que je ne pouvais pas compter sur de l’aide. Par conséquent, à mon avis, la meilleure façon de sortir de la situation est d’obtenir un prêt. Il existe maintenant de nombreuses entreprises où vous pouvez obtenir un prêt même en ligne, alors pourquoi pas?

  20. Stéphanie

    Bonjour,
    J’ai une SCI, je souhaite faire construire une maison neuve pour mettre à la location.
    Mais je souhaite faire construire une maison de plain pied adaptée au handicap moteur (style fauteuil roulant). Car trop peu de logement accessible pour le mobilité réduite.
    N’étant pas pour moi , ai-je le droit à des aides, si oui lesquelles ?
    A vous lire

    • Bonjour Stéphanie,
      J’ai bien peur qu’il n’y ait pas d’aides pour les propriétaires bailleurs dans l’immobilier neuf.
      En effet, les adaptations pour personnes handicapées sont une obligation pour les constructions destinées à la location.
      Cela passe notamment par une largeur de passage minimale pour les portes, des poignées accessibles, l’installation d’une douche accessible possible, des hauteurs réglementaires pour les interrupteurs et prises…
      Il s’agit de la norme PMR ou accessibilité ; pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site https://www.ecologie.gouv.fr/laccessibilite-du-logement
      Les aides financières possibles sont réservées aux travaux d’amélioration pour la mise en accessibilité de la maison via l’Anah (https://www.anah.fr/).
      En tant qu’investisseur, vous pouvez cependant profiter d’un dispositif défiscalisant comme la loi Pinel et bénéficier d’une réduction d’impôt calculée sur le prix d’achat.
      Pour en savoir plus, vous pouvez aller voir le site : https://www.economie.gouv.fr/cedef/pinel-investissement-locatif
      Bien à vous.

  21. Bonjour Monsieur,
    Pourriez-vous m’indiquer les aides concernant la construction d’une maison neuve financée sans prêt et je suis seul sur cet achat, complétement isolé RT 2012/2020 et équipé d’une PAC chauffage et ECS ?
    Merci à l’avance.
    Cordialement

    • Bonjour,
      La plupart des aides à la construction sont sous forme de prêts aidés type PTZ, PAS, etc.
      Etant donné que vous financez intégralement votre projet via votre apport personnel, vous n’êtes pas concerné par ces aides.
      Aussi êtes-vous primo-accédant ?
      Si tel est le cas, vous pouvez peut-être prétendre à une aide financière de la part de votre collectivité locale.
      Je vous invite à contacter votre mairie et communauté de commune pour connaître les dispositifs mis en place
      pour éventuellement profiter d’une prime comme avec le « Passeport Accession ».
      Bien à vous.

    • Audrey

      Bonjour Sébastien.
      Quand pour le passeport accession sur le site ADIL ou pour le prêt action logement 1%, vous parlez de primo accédant, on est d’accord que le terme  »primo accédant » utilisé pour les conditions d’attribution inclu bien les locataires de plus de 2 ans comme pour l’attribution du PTZ ?
      Ces aides sont elles cumulables ? Nous sommes éligibles au PTZ. Merci pour votre réponse et vos conseils
      Bonne journée. Audrey

    • Bonjour Audrey,
      Oui vous êtes bien considérés primo-accédants si vous avez été locataires depuis plus de 2 ans.
      Pour l’éligibilité des aides (PTZ, PAL, passeport accession…), il faut être primo-accédant dans le sens ne pas avoir été propriétaire dans les 2 dernières années de sa résidence principale.
      Vous pouvez même être propriétaire d’une résidence secondaire ou d’un logement locatif, du moment que vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale.
      Et oui, les aides sont cumulables, vous pouvez prétendre à la fois au Prêt à Taux Zéro, au prêt Action Logement, au passeport accession, etc.
      Bonnes continuations.
      Bien à vous.

  22. Maloé

    Bonjour,

    Nous venons d’acheter un bâtiment (un hangar en parpaing) datant de 1980.
    Nous avons fait la demande de changement de destination qui a été acceptée.
    Il nous a été demandé de faire un permis de construire du au changement de destination, celui-ci a aussi été accepté.
    Ma question est: du faite que nous avons dû faire une demande de permis de construire mais que le bâtiment est ancien, avons-nous le droit de bénéficier à une TVA à 10%, aux aides de l’état si nous sommes éligibles?

    Merci de votre réponse,

    Cordialement.

    • Bonjour Maloé,
      Votre situation est particulière en effet.
      Vous avez obtenu un permis de construire, c’est que votre projet présente la modification de la structure porteuse ou la façade.
      Sinon un simple dépôt d’une déclaration préalable de travaux aurait suffit.
      De mon point de vue, vous pouvez prétendre aux aides au financement dans l’immobilier neuf détaillées dans cet article.
      Par contre vous ne pourrez pas bénéficier du taux réduit de la TVA puisque cela ne concerne que les travaux sur les locaux à usage d’habitation de plus de 2 ans.
      Je vous invite cependant à contacter un conseiller de votre ADIL et le service des impôts pour vous en assurer.
      Bien à vous.

  23. Eschasseriaux

    Bonjour Sebastien,

    Est-il possible de prendre RDV avec vous en tant que consultant pour un projet de construction via une SCI s’il vous plaît?

    Merci.

    Meilleures salutations,

    • Bonjour,
      Je vous remercie de votre sollicitation mais je ne propose pas de consultation individuelle.
      Bien à vous.

  24. Mathieu

    Bonjour,

    J’ai un projet de rénovation énergétique prévu sur ma maison qui a largement plus de 15 ans .

    Une dépendance elle aussi ancienne et déjà existante, qui sert de cellier et de débarras, est accolée au bâtiment principal de ma maison. À ce jour,  il nous est nécessaire de passer par l’extérieur pour entrer dans celle-ci.

    Une communication directe entre mon séjour et cette dernière existait déjà par le passé. Celle-ci a été vaguement refermée par l’un des anciens propriétaires par une fine plaque de bois et du placo semblerait-il peu isolant.

    Aujourd’hui, cette ancienne ouverture est visible depuis l’intérieur de la dépendance et depuis notre séjour. Le renfoncement créé dans mon mur bien épais a laissé place a une bibliothèque.

    J’envisage de réouvrir le passage entre le séjour et la dépendance et d’installer une porte a cet endroit

    Si cette dépendance communique à nouveau  directement avec mon salon par cette porte, les aides que je sollicite pour mon bâtiment principal pourraient-elles inclure les travaux de rénovations énergétiques de cette dernière (isolation intérieure, isolation de la toiture, menuiserie…) que je souhaiterais transformer en chambre.

    Si ce n’était pas possible quels seraient les critères qu’il faudrait remplir pour que ce le soit ?

    Merci d’avance de votre retour.

    Cordialement

    • Bonjour Mathieu,
      Si vous transformez votre cellier attenant en chambre communicante à votre maison,
      sa surface va entrer dans la surface habitable et donc faire partie intégrante de vos travaux de rénovation énergétique.
      Pour vous en assurer, je vous invite à contacter l’ADIL de votre région pour être sûr de vos démarches et de l’éligibilité aux aides.
      Bien à vous.

  25. PERRU

    Bonjour,
    Pour une construction neuve + terrain à destination locatif (ce n’est pas une première acquisition), existe il des aides et des avantages fiscaux ?

    • Bonjour,
      Les aides financières pour la construction sont principalement destinées aux primo-accédants.
      Pour un investissement locatif, la loi Pinel permettait encore pour les demandes de permis de construire déposées avant le 1er janvier 2021
      de bénéficier de réductions d’impôt.
      Aujourd’hui, je ne vois pas d’aides ou avantages fiscaux pour votre projet de construction dans un but locatif.
      Je vous invite toutefois à contacter l’ADIL de votre région pour vous en assurer.
      Bien à vous.

  26. Vaumourin

    Bonjour, Je souhaite construire une maison PMR pour mon mari qui a un handicap maintenant, quels sont les aides qui existent afin que je puisse lui faire une maison ou il retrouve un maximum d’autonomie

  27. Lemaitre

    Bonjour, je suis entrain de construire ma maison je voulais savoir si il y avait des aides du genre des aides pour installer une pompe à chaleur…

    • Bonjour,
      Dans le neuf comme la construction, il n’y plus d’aides à proprement parlé pour l’installation d’équipements type PAC, chaudière, etc.
      Il faudra attendre 2 ans après l’achèvement de la maison pour prétendre aux aides comme MaPrimeRénov’ et la prime énergie.
      Bien à vous.

  28. ROBERT

    J’ai commencé la construction d’une maison principale, mais il me manquerai une certaine somme pour terminer les travaux pour une balustrade et une rampe d’escalier, je voudrais savoir si je peux obtenir une aide financière pour terminer les travaux.

    • Bonjour Robert,
      Les aides à la construction se font principalement à la phase du financement.
      Quant aux travaux, elles concernent ceux qui touchent les performances énergétiques.
      J’ai peur que dans votre cas, il n’en y ait pas.
      Contactez l’ADIL de votre région pour vous assurer de cela.
      Bien cordialement.

  29. Axel

    Bonjour

    J’ai un projet de construction de maisons et bungalows modulaires pour la mise en location.
    Ces logements seront adaptés aux normes PMR.

    Y a t-il des avantages à être nouveau constructeur ou pas?

    J’aimerais savoir si il y aurai des aides liées à ce projet ? Merci

    • Bonjour Axel,
      Les aides sont principalement éligibles pour de la résidence principale.
      A noter que pour du locatif, les normes PMR sont obligatoires.
      Je vous invite à contacter l’ADIL de votre région pour savoir s’il existe des aides de financement pour votre projet.
      Si vous créez une entreprise, vous pouvez peut-être prétendre à des aides, rapprochez vous de votre CCI pour en savoir plus.
      Bonnes continuations.