• Le budget de la construction de notre maison

    Bien calculer son budget est crucial pour réussir son projet de construction. Faire construire, ce n’est pas seulement acheter le terrain et payer un constructeur. Vous devrez évidemment financer bien d’autres dépenses pour arriver à votre fin. Pour vous aider à faire le point, je vous propose d’exposer le coût de l’ensemble de notre projet maison, de 274 750 €, en toute transparence. Voici les sous-parties que je vais détailler en y ajoutant plusieurs informations pratiques pour vous guider dans l’aventure !

    Vous pouvez également recevoir immédiatement et gratuitement par email le budget complet sous forme d’un tableau récapitulatif des dépenses + le livre « Toutes les étapes de la construction de maison », 39 pages qui retracent le projet avec des photos et des conseils :


     

    L’achat du terrain

    Terrain à bâtirTout commence par le terrain. Pas de terrain, pas de maison ! Certains constructeurs ne nous ont fait d’ailleurs de propositions qu’une fois l’avoir trouvé. Bien évidemment, nous avions une idée plus ou moins précise de sa localisation, mais celle-ci influençait significativement son prix. Habitant près de la mer, les prix peuvent doubler en fonction de sa proximité.

    Nous avons épluché les petites annonces, parcouru les vitrines des agences immobilières et passé quelques soirées sur Leboncoin ! C’est finalement par l’intermédiaire d’un agent immobilier que nous avons trouvé notre parcelle. Nous aurions préféré de prime abord passer en direct avec le vendeur pour éviter de payer les frais d’agence. Au final, nous ne regrettons pas notre choix, car cela nous a permis de trouver le terrain qui nous correspond, de déléguer la négociation pour faire passer notre proposition et d’être accompagnés lors des démarches administratives, notamment le compromis de vente et la signature chez le notaire.

    L’achat du terrain nous est revenu à 81 185 €, soit 30% du projet global de la construction de maison. Cela comprend le prix d’achat du terrain (net vendeur) auquel s’ajoutent les frais d’agence et les frais de notaire.

    Le coût de la viabilisation

    Tranchées et raccordementsPour cette partie du projet, nous avons eu la chance que tous les raccordements, mis à part le gaz,  passaient dans notre rue. Il faut savoir que la viabilisation peut vraiment alourdir le budget de la construction si les distances entre la maison et les réseaux sont importantes. Heureusement pour nous, la maison étant à moins de 25 m des points de branchements, nous avons pu bénéficier des tarifs de base pour les raccordements en eau, électricité et téléphone.

    A noter que les travaux de tranchées, du passage des gaines et de pose du siphon disconnecteur étaient intégrés à notre contrat de construction de maison individuelle (CCMI). Pour ce qui ce qui concerne l’assainissement, notre rue est desservie par le tout à l’égout, nous avons donc pu nous relier directement à une antenne du service plutôt que de devoir installer un assainissement autonome par l’installation d’une fosse septique (ce qui nous aurait revenu beaucoup plus cher). Le raccordement aux égouts a été pris en charge par notre commune. Cette prestation ne nous a pas été facturée, cependant nous avons dû régler la taxe de raccordement à l’égout une fois aménagés dans la maison !

    En faisant la somme des factures reçues par les différents organismes, la SAUR pour le raccordement en eau potable, Enedis (anciennement ERDF) pour le raccordement de l’électricité, EDF pour le branchement de l’électricité et Orange pour le téléphone, la viabilisation nous est revenue à 2 550 € soit 1 % du projet.

    Le montant de la construction

    Construction par le constructeurC’est bien évidemment le poste de dépenses le plus important. Pour notre projet, nous avons choisi de faire travailler un constructeur. Nous aurions pu faire nous-mêmes le maitre d’œuvre et traiter en direct avec les artisans ; nous aurions peut-être fait des économies. Aussi, les constructeurs bénéficient d’achat en gros et peuvent faire baisser les prix. Le choix entre architecte, maitre d’œuvre ou constructeur est un autre débat… Toujours est-il que nous avons pu négocier avec le commercial et trouver des arrangements pour se réserver des travaux pour faire baisser le prix.

    A noter qu’au fur et à mesure de la construction, une série d’avenants a été nécessaire pour répondre à nos besoins et ajuster le budget. Cela a été, pour certains, des retraits de prestations pour faire des économies. Par exemple, cela a été le cas pour les frais de nettoyage de fin de chantier ou encore la pose des parquets que nous nous sommes chargés de faire pour gagner quelques billets de mille euros ! A l’inverse, nous en avons ajoutées, comme les toilettes suspendues, le volet roulant de la fenêtre de la cuisine ou les murettes placo pour le plan de travail du cellier.

    Finalement, considérant le contrat de construction initial, la négociation menée avec le commercial et nos 8 avenants, nous avons laissé une note de 140 670 € au constructeur soit 51 % du projet. Juste un peu plus de la moitié du prix total du projet terrain / maison !

    La facture pour le chauffage / la production d’eau chaude

    Plancher chauffantPour la partie production d’eau chaude / de chauffage, nous avons opté pour une société distincte du constructeur, spécialisée dans les énergies renouvelables et les procédés basse consommation. Celle-ci nous avait été recommandée par un couple d’amis qui faisaient construire également, et nous étions convaincus par les prestations proposées. Nous avons même pu alléger le devis en acceptant de poser l’isolation du sol et les tubes du plancher chauffant, soit une économie réalisée de 1 400 €.

    L’installation du système de chauffage (pompe à chaleur reliée à un plancher chauffant) et de production d’eau chaude (pompe à chaleur connectée à la VMC et reliée au ballon d’eau chaude) nous est revenue à 17 330 €, pièces et main d’œuvre soit 6 % du projet.

    Le budget pour la cuisine

    Pose de la cuisineNous voulions dès le départ du projet prévoir une cuisine aménagée / équipée dans la maison. Nous avons donc intégré cette dépense dans le budget et prospecté plusieurs cuisinistes. Les différents devis nous ont permis d’affiner la conception de la cuisine et aussi de se rendre compte des grosses différences de prix dans ce secteur ! Les prix peuvent facilement aller du simple au double !

    Finalement, nous avons opté pour une cuisine IKEA, séduits à la fois par la qualité, la garantie et bien évidemment les prix. Nous avons pu faire la cuisine comme nous l’avions imaginée sans faire de compromis. Pour gagner encore quelques billets de cent euros, nous avons commandé tout l’électroménager sur Internet en profitant de prix discount.

    3 810 €, soit 1 % du projet, c’est le budget total auquel nous est revenue la cuisine, tout compris : les meubles, les plans de travail, la plomberie, la crédence, et l’électroménager (four catalyse, four micro-ondes, hotte, et table à induction). A noter que nous nous sommes réservés la pose (bien aidés par mon père !) pour faire l’économie de 1 000 € environ.

    Le prix des cloisons vitrées

    Cloison vitréeL’élément dont tenait tant ma femme, la cloison vitrée du salon… En effet, cet effet ouvert, dans l’esprit atelier, qui nous fascinait en feuilletant les magazines de déco, faisait partie de nos volontés dans les prestations d’aménagement de la maison. Plusieurs artisans ont alors été consultés et c’est celui qui nous avait été recommandé par notre chef de chantier qui s’est avéré le moins cher, et de loin. Il est toujours bon de demander conseil à son entourage et surtout de faire faire plusieurs devis !

    La facture s’est affinée après négociation à 2 590 € soit 1 % du projet. Cela comprend la fabrication et la pose de la cloison vitrée du bureau en fer laqué avec porte, et celles des deux salles de bains pour faire une séparation, tout en gardant la lumière, entre la douche et le meuble vasque.

    La somme des prestations : démontage d’arbres, terrasse, clôture, végétation…

    Terrasse béton La construction d’une maison, comme je l’ai introduit au début de l’article, c’est loin d’être juste trouver le terrain et choisir un constructeur. Un tel projet englobe tout plein de travaux auxquels on ne pense pas forcément au départ, et qui viennent finalement impacter le budget. Certains auraient pu attendre, comme la terrasse par exemple, mais qu’on a voulu faire en même temps que la maison pour en profiter dès les 1èrs beaux jours. Autant d’autres étaient nécessaires, comme le démontage des arbres qui gênaient pour la construction ou encore le terrassement et l’empierrement pour avoir un accès praticable en voiture et un terrain nivelé pour planter le gazon.

    Nous avons aussi modifié certains éléments prévus dans le contrat de construction qui ont été revus en direct avec les artisans, ce qui a fait augmenter les coûts. Ce fut le cas pour poser des carreaux de carrelage plus grands, ajouter des prises électriques ou des interrupteurs, jusqu’à poser la parabole sur le toit pour avoir la télévision. Enfin nous avions également prévu de faire nous-mêmes la pose de la faïence des salles de bains que nous avons finalement fait faire par un professionnel par faute d’expérience et de temps.

    Toutes ces prestations supplémentaires nous sont revenues à 9 775 € soit 4 % du projet. C’est près de 10 000 € qu’il a fallu mettre au bout du budget pour avoir une maison finie.

    Les dépenses en matériels, aménagements et équipements

    Pose des parquetsPeut-être comme vous souhaitez le faire, nous avons mis la main à la patte dans notre projet de maison. En effet, c’est un très bon moyen de réduire considérablement les coûts de main d’œuvre. En plus, c’est un investissement personnel plutôt motivant quand on le fait pour nous et notre famille. Aussi, il faut bien acheter les matériaux, équipements et matériels pour faire tous ces travaux. Pour notre part, nous nous étions réservés les peintures (intérieurs, volets et porte du garage), les parquets et plinthes, les éviers, les faïences, les meubles vasque et sèche-serviettes des salles de bains, le lave-main des WC, les placards, le plan de travail du cellier, le dressing, les luminaires… et j’en oublie probablement !

    L’ensemble de ces achats fait au total une dépense finale de 9 590 € soit 3 % du projet. Il est difficile de le chiffrer, mais le fait de l’avoir fait soi-même (bien aidés également par la famille et les amis), c’est probablement l’économie de quelques dizaines de milliers d’euros réalisée.

    Les frais d’acquisition et de financement

    Frais d’acquisitionPour financer notre projet, nous avions un apport initial d’environ 20 000 €. Mais bien évidemment nous avons dû souscrire un prêt immobilier auprès de notre banque pour pouvoir s’offrir notre maison. Mais qui dit crédit immobilier, dit intérêts, frais de garantie et frais de dossier. Même si nous avons réussi à « gratter » quelques centaines d’euros sur les frais de dossier, la garantie financière, elle, est difficilement négociable. Les intérêts quant à eux sont intégrés dans nos mensualités de prêts. Cependant, il faut noter que nous n’avons payer aucun intérêt intercalaire grâce à un bon montage financier.

    4 540 € soit 2 % du projet, c’est le montant des frais de financement pour l’achat du terrain et de la maison. Heureusement, nous avons pu bénéficier d’aides financières pour faire construire, notamment étant primo-accédant. Cela s’est traduit par un Prêt à Taux Zéro (PTZ), une subvention de la mairie et une subvention du conseil départemental. Nous avons même vendu une partie du terrain à la commune, notre parcelle étant frappée d’alignement !

    Les taxes et impôts

    Taxes et impôtsEnfin le sujet qui fâche les français… les impôts ! Et un projet de construction n’en est pas épargné, loin de là. Heureusement, leur paiement est échelonné pour la majorité, puisque la moitié est exigible 12 mois après l’accord du permis de construction, l’autre moitié étant à régler 1 an plus tard soit 24 mois après l’accord du permis de construction.

    Malgré tout, il a bien fallu le prévoir pour pouvoir payer les 2 710 € d’impôts et taxes, soit 1 % du projet. Cela comprend la TA, Taxe d’Aménagement (anciennement la TLE, Taxe Locale d’Equipement), la taxe pour le Conseil en Architecture, Uranisme et Environnement (CAUE) et la taxe départementale des espaces naturels sensibles. Sans oublier la taxe de raccordement à l’égout qui nous a été demandée peu après l’emménagement dans la maison.

     

    Voilà, vous savez désormais tout sur le budget de la construction de notre maison. J’espère qu’il vous aidera à y voir plus clair et à connaître les coûts des différentes dépenses engendrées par un tel projet, pour mieux appréhender le vôtre. Si vous avez des interrogations ou des questions en suspens, n’hésitez pas à laisser votre commentaire ci-dessous, je prendrai plaisir à vous répondre.

    Pour aller plus loin et surtout économiser des milliers d’euros sur toutes les étapes de la construction de votre maison, je ne peux que vous recommander de télécharger et lire mon livre dédié à ce sujet :

    Livre pour connaître les économies sur le budget de la construction de maisonVous allez y découvrir toutes les dépenses à prévoir et comment les minimiser, tous les conseils pour :

    • Préparer sereinement le budget
    • Acheter le terrain au meilleur prix
    • Réduire au maximum le coût de la construction
    • Profiter de toutes les aides financières possibles
    • Obtenir un financement optimisé
    • Souscrire une assurance de prêt solide au meilleur prix

    Pour découvrir toutes les économies réalisables à chaque étape du projet de construction :