Faire construire une maison bioclimatique, c’est quoi ?

Bioclimatique, qu’entend-on derrière ce terme quelque peu technique ? Pour répondre simplement, il s’agit d’un mode de conception globale pour la construction de sa maison, qui vise à réduire l’impact sur l’environnement tout en utilisant au maximum ses ressources. Comme peuvent le traduire les mots qui le composent, « bio » et « climat », le bioclimatisme est le fait de construire avec une sensibilité écologique. C’est également la recherche de l’éco-performance et donc un intérêt économique puisque l’idée est de réduire voire supprimer votre facture énergétique. Faisons le tour d’une maison bioclimatique :

Maison climatique

4 aspects d’une conception bioclimatique

Pour concevoir et donc faire construire une maison bioclimatique, il est important de considérer l’environnement naturel de votre parcelle, optimiser les plans et faire les bons choix en matériaux et matériels.

L’orientation de la maison sur le terrain

C’est certainement l’élément capital du bioclimatisme. Comme vous le savez, en France, c’est la façade Sud qui reçoit le maximum la lumière rayonnante du soleil et le Nord le minimum. Ainsi on privilégiera les pièces de vie avec de grandes ouvertures côté Sud, les pièces de nuit plutôt à l’Est et à l’Ouest et les pièces de service / garage face Nord, en limitant la tailles des fenêtres.

Ne négligez pas non plus l’implantation de votre maison sur votre parcelle, surtout si -celle-ci présente une végétation existante. Une haie pourra abriter votre maison du vent et un arbre la protéger des rayons du soleil.

Le choix des matériaux et équipements

Leur choix est primordial notamment dans les domaines de l’isolation et la ventilation. Une maison parfaitement isolée et ventilée pourrait dans l’absolu se dispenser d’un système de chauffage et de climatisation.

Isolation thermique par l'extérieurLa terre, la brique, le bois, le chanvre, le liège, la ouate de cellulose la paille… sont autant de matériaux naturels que de bons isolants. A noter une nette préférence sur l’ITE ou Isolation Thermique par l’Extérieur (plutôt que traditionnellement par l’intérieur). Cela évite tous ponts thermiques et permet une inertie de la chaleur l’hiver et de la fraîcheur l’été.

Pour les fenêtres, il faut à minima du double vitrage voire du triple vitrage à l’argon. L’air ainsi bloqué entre les vitres de verre fait office de barrage aux déperditions de chaleur.

Côté ventilation, un système avec un échangeur de chaleur à double flux est recommandé. La chaleur de l’air de vos intérieurs, récupérée par la VMC, est alors utilisée pour réchauffer l’air qui provient de dehors. L’idéal étant le puits canadien. Ce système fait circuler de l’air dans la terre pour récupérer une douceur en hiver et une fraîcheur en été, pour la redistribuer dans votre maison.

Enfin les équipements importants vont surtout concerner la production de chauffage et de l’eau chaude. Dans ce domaine, les pistes à privilégier seront le poêle à bois, la cheminée à insert, les capteurs ou panneaux solaires, la géothermie, etc.

La compacité des formes

Cubes bioclimatisme figure BCubes bioclimatisme figure APour appréhender ce concept, il faut comprendre que la chaleur de votre maison se diffuse vers l’extérieur par les surfaces en contact direct avec celui-ci, c’est-à-dire les murs et le toit. Aussi, plus votre maison aura de surface murale et de toit, plus les échanges et donc les déperditions thermiques seront importants. Dans la pratique, une maison « biscornue », avec plein de retraits et avancées sera moins bioclimatique qu’une maison compacte (cubique à étage), et ce à superficie égale.

Pour illustrer le concept, prenons une forme cubique composé de 8 cubes de tailles identiques (figure A). Posée au sol, elle a donc un volume de 8 cubes et 20 carrés de surface ouverte vers l’extérieur. Si on prend ces 8 cubes que l’on dispose en forme d’escalier (figure B), celle-ci aura toujours un volume de 8 cubes mais pour une surface extérieure de 26 carrés soit 6 carrés ou 30% de plus !

La distribution des pièces

Pour utiliser au maximum du rayonnement solaire et donc de chauffer votre maison, vous avez tout intérêt à privilégier les pièces de votre maison où vous êtes le plus souvent, en direction du soleil. Ainsi on privilégiera la salle à manger, le salon, la cuisine côté Sud. Quant aux chambres qui n’ont pas besoin d’être aussi chaudes mais chauffées malgré tout, seront plutôt exposées Est ou Ouest.  Enfin le cellier, le garage ou toutes autres pièces de service pourront faire face au Nord.

Le confort en hiver comme en été

Poêle à boisProfiter d’une maison où il fait bon vivre toute l’année, sans avoir besoin de chauffage ni de climatisation, c’est ce que vise la maison bioclimatique.  Le principe est donc d’exploiter au maximum des apports caloriques du soleil en hiver et à l’inverse s’en protéger en été. Voici quelques pistes pour appliquer des concepts bioclimatiques en toutes saisons.

En hiver par exemple, en plus d’avoir un mur épais côté Sud pour accumuler la chaleur en journée pour la restituer la nuit, vous pouvez prévoir une véranda qui pourra contenir de l’air chaud à faire circuler dans les pièces attenantes. En revanche, en été, il vous faudra prévoir un auvent, des volets, une avancée de la toiture, un éco-toit (toit recouvert d’un substrat végétalisé) voire des brise-soleils extérieurs pour faire barrage aux rayons solaires. Exploitez aussi votre jardin pour opérer de la même manière mais de façon complètement naturelle. Par exemple, vous pouvez y planter des arbres à feuilles caduques (qui tombent l’hiver) au Sud et des haies végétales du côté des vents dominants.

BCC et maison bioclimatique

Une maison bioclimatique va souvent de paire avec une maison BBC mais leur concept est différent sur leurs principes de base.

Test BBCLe BBC, c’est avant tout un calcul sur la consommation énergétique de votre maison. Elle doit être optimisée pour faire des économies d’énergie et avoir une consommation, calculée en kilowatt-heure au mètre carré à l’année, sous certains plafonds selon les régions de France (de 40 à 75 kWh / m² / an). Pour respecter ces contraintes techniques, les principes d’une construction bioclimatique peuvent bien sûr être adoptés. Mais avant tout par le choix des matériaux et équipements qu’une maison devient BBC. Cela passe notamment par une isolation renforcée, l’installation d’une pompe à chaleur, la pose d’un ballon thermodynamique ou de panneaux solaires, etc.

Le bioclimatisme est quant à lui l’association de l’environnement dans la conception de votre maison. Son objectif est d’obtenir une température environnante régulée toute l’année dans votre maison, et ce en tirant profit au maximum des matériaux et énergies naturelles. C’est donc l’ensemble de l’architecture de la maison qui est impactée : orientation optimale, matériaux performants, volumes compactes et distribution des pièces réfléchie, afin d’éviter d’avoir recours à des systèmes de chauffage et de climatisation.

Vidéo explicative de la maison biologique

Voici notre cher Jamy de l’émission « C’est pas sorcier », le magazine de la découverte et de la science de France 3 ! Dans cette émission, il nous montre de façon simple et ludique ce qu’est une maison bioclimatique. La vidéo n’est pas toute récente mais les concepts de la maison écologique, la « maison qui se met au vert », sont toujours autant d’actualité. L’exposition, l’isolation, les volumes, les matériaux naturels, les solutions éco-responsables, les explications sur la diffusion de chaleur, la sensibilisation à l’énergie grise… Tout y est ou presque !

Vous voilà plus au fait sur les concepts d’une maison bioclimatique. Aussi, si vous projetez de faire construire et êtes sensible à l’écologie et la maîtrise des besoins en énergie, je ne peux que vous recommander de prendre rendez-vous avec l’ADIL (Agence Départementale pour l’Information sur le Logement) de votre région. Celle-ci vous propose de bénéficier d’un accompagnement gratuit, que ce soit pour mettre à plat le prix du projet de la construction mais aussi pour évaluer l’éco-performance de votre maison.


Articles dans la même thématique