3 regrets de choix et conception dans la construction



Je dois avouer que même si je trouve que ma maison a bien été pensée, notamment grâce à la modélisation 3D, je reconnais avec du recul que si cela était à refaire, certains choix seraient différents. Alors si cela peut vous aider dans votre projet maison, voici les 3 choses que j’aurais faites autrement.

Les volets en bois

Volet en bois abiméCertainement le moins bon choix de matériau lors de la phase de conception de la maison, les volets en bois. Dans un souci de budget et d’esthétisme nous avons opté pour des volets en sapin plutôt qu’en aluminium, bois exotique ou PVC. Résultat, au bout de 2 ans seulement, la peinture s’écaillait et des traces sur le mur apparaissaient en bas des jointures des lattes de bois. J’ai alors repeint avec une peinture de top qualité (à 100 € le pot tout de même) et appliqué 2 couches sur l’ensemble des volets. Le nouveau rendu n’aura pas tenu 2 ans puisque la peinture a reternit et s’est à nouveau écaillée. Des champignons se sont même incrustés à certains endroits !

Ces volets étaient sans doute d’une mauvaise qualité à la base. Toujours est-il que nous avons décidé de tous les changer pour les remplacer par des volets en alu. Nous en profitons pour changer de style en passant par des volets à barres plus traditionnels à des volets sans barres et traits horizontaux plus contemporains.

Le placo dans les pièces de vie

Meuble haut de cuisine fixé sur du placoParce que le constructeur travaillait davantage avec le placoplâtre dans ces chantiers, nous n’avons pas fait de cas dans le choix de ce matériau. Avec des propriétés thermiques correctes, il a l’avantage d’avoir une bonne isolation phonique, par rapport à la brique tout du moins. Par contre le gros inconvénient que j’ai découvert lors des différents aménagements, c’est sa solidité au vu des fixations réalisées pour des meubles, pour la cuisine notamment. Il existe évidemment de la quincaillerie adaptée, les fameuses chevilles Moly (chevilles à expansion). Mais malgré tout, cela reste moins solide que dans de la brique. J’avais bien essayé de préparer des lattes de bois à l’intérieur du placo pour pouvoir s’y fixer, mais le meuble de la cuisine était légèrement décalé pour s’y maintenir. J’ai dû renforcer de 2 nouvelles fixations pour qu’il tienne correctement.

Donc si c’était à refaire, je ferais mettre de la brique pour les murs de la cuisine, du cellier voir même de certains murs des pièces d’eau pour assurer une fixation sans faille des meubles haut et bas.

Les petits carreaux de carrelage dans les salles de bain

Carrelage à petits carreaux avec joints salesCela peut paraitre être un détail comme ça, mais avoir des petits carreaux dans les salles d’eau n’est pas forcément à bon calcul !  En effet, comme chez-vous j’imagine, la moisissure adore s’installer dans les joints de carrelage. Et plus les carreaux sont petits, plus il y a de joints et plus il y a de traces noires à nettoyer 😉 Donc si vous lisez ces lignes avant de choisir votre faïence, choisissez de grands carreaux 😉

Evidemment la maison parfaite n’existe pas. Il y aura toujours des choses à améliorer, mais vous pouvez déjà éviter certains choix. Ce retour d’expérience va-t-il vous aider dans les choix et conception de votre maison ? N’hésitez pas à répondre dans les commentaires ci-dessous.

Articles dans la même thématique



4 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

  1. Emilie

    Bonjour,

    Je vous remercie beaucoup pour vos conseils surtout pour les petits carreaux. Lorsque l’étape des choix des carreaux se présentera nous ferons attention, merci beaucoup.

    Publié le 19 avril 2017 à 13:26
    • Bonjour Emilie,
      Merci pour votre commentaire. Bon choix de matériaux 😉

      Publié le 21 avril 2017 à 12:45
    • Kévin

      Bonjour Sébastien,

      Tout d’abord bravo pour le site qui est super et qui doit certainement aider beaucoup de monde.
      Petite mention spéciale pour la pose de votre plancher qui à l’air vraiment bien réalisé (je suis un artisan notamment dans les planchers chauffants). Pour tout vous avouer, la pose est bien mieux que celle que j’ai pu constater de nombreuses fois même si cela avait été fait par des artisans.
      Par contre pour ce qui concerne les meubles de la cuisine, pour ma part les chevilles métalliques dites Molly sont amplement suffisantes tant qu’on ne surcharge pas ses meubles haut. Par contre il faut veiller à prendre les chevilles de la bonne taille et ne pas mettre n’importe quoi.
      Sinon il reste toujours la solution de rouvrir le placo entre 2 rails métalliques et d’y insérer une planche solide pour venir se fixer dessus.
      Malheureusement il est toujours difficile de juger cette hauteur avant d’avoir tous les éléments en main et donc pas évident de placer ce morceau de bois (ou autre) avant de refermer.

      Encore félicitations pour votre site.

      Cordialement.

      Publié le 6 juin 2017 à 11:05
    • Bonsoir Kevin;
      Merci vraiment pour votre retour sur le blog et vos compliments, de professionnel qui plus est.
      Pour le plancher chauffant, j’ai pris le temps de respecter scrupuleusement le plan de calepinage et fait les marquages au préalable. Cela m’a pris du temps, mais quand on le fait pour sa maison, on devient tout de suite plus minutieux 😉
      Concernant les chevilles Molly, il est en effet important de respecter les modèles et charges adaptés. Pour ma part, le meuble haut initialement monté, n’a pas supporté le poids des livres de cuisine !
      Encore merci pour votre commentaire.

      Publié le 6 juin 2017 à 21:48