Offres de rénovation à 1 euro (isolation, chaudière…) : arnaque ou pas ?

Peut-être avez-vous été démarché comme moi pour refaire votre isolation à 1 € ou changer votre chaudière pour 1 €. Ces sollicitations par email ou courrier paraissent alléchantes mais qu’en penser ? Arnaque ou réelle opportunité ? Voici les éléments de réponse pour faire les bons choix.

Isolation du toit

Le dispositif « Coup de pouce économies d’énergie »

Il existe bien des bonifications de certaines opérations dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie mises en place par le ministère de la transition écologique et solidaire. Dans le but de sortir des énergies fossiles, le gouvernement aide les particuliers à diminuer de manière significative leur facture de chauffage.

Les primes « Coup de pouce Chauffage » ou « Coup de pouce Isolation » ainsi octroyées peuvent profiter à tous les ménages pour des opérations engagées jusqu’au 31 décembre 2020. A noter que le montant de ces primes est calculé en fonction des revenus des demandeurs. Les foyers aux revenus modestes profiteront de primes plus importantes.

Pour prendre connaissance des plafonds de revenus appliqués pour le calcul du montant de la prime et connaître les étapes pour en bénéficier, vous pouvez consulter le site www.ecologique-solidaire.gouv.fr.

Par exemple, pour remplacer votre ancienne chaudière par une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau, vous pourrez prétendre à la prime « Coup de pouce Chauffage » d’un montant de 4 000 € pour les ménages aux revenus modestes ou 2 500 € pour les autres ménages. Si vous envisagez de refaire l’isolation des combles et toiture, la prime « Coup de pouce Isolation » s’élèvera à 20 € / m² posé pour les ménages modestes et 10 € / m² pour les autres.

A noter que ce dispositif est disponible pour les travaux ou remplacement d’équipements suivants :

  • Chaudière à biomasse ou au gaz THPE
  • Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau ou à chaleur hybride air/eau
  • Système solaire combiné
  • Appareil indépendant de chauffage au bois
  • Isolation des combles et toiture ou d’un plancher bas
  • Raccordement à un réseau de chaleur EnR&R

 

Les appellations commerciales « 1 euro »

Il faut comprendre que les primes du dispositif « Coup de pouce économies d’énergie » ne permettent pas à elles seules, de financer intégralement vos travaux de rénovation énergétique. Il est cependant possible de les cumuler avec d’autres aides comme :

  • Les offres « Habiter mieux agilité » de l’ANAH,
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique,
  • L’éco-prêt à taux zéro.

Il est ainsi possible in fine, en cumulant les différents dispositifs d’aide, notamment pour les ménages aux revenus modeste, et ce pour certains travaux, d’avoir un reste à charge de 1 €.

Attention, il faut noter que les offres de travaux de chauffage ou d’isolation à 1 euro sont des offres commerciales proposées par des entreprises et non pas des services publics (ministère économiques et financiers ou Cedef). Il vous faudra être vigilant sur la nature de l’entreprise que vous solliciterez. Celle-ci devra être signataire d’une charte avec le ministère de la transition écologique et qualifiée RGE.

Les bons réflexes à adopter pour une rénovation énergétique

Il a été constaté des comportements frauduleux dans des pratiques commerciales mettant en avant les offres « 1 euro ». Aussi il vous faut avoir les bons réflexes pour ne pas tomber dans le panneau pour vos travaux de rénovation énergétique.

  1. Bien se renseigner: avant de réaliser des travaux dans le but de faire des économies d’énergie, vous pouvez consulter le site du service public Faire.fr et le magazine Lemediavert et/ou prendre rendez-vous dans l’ADIL de votre région.
  2. Fuir les entreprises prétendant agir pour le compte d’organismes publics ou votre fournisseur d’énergie: sachez que les services publics ne démarchent jamais !
  3. Ne pas communiquer vos coordonnées bancaires et ne pas signer le jour même: veillez à ce qu’un crédit à la consommation ne soit pas dissimulé dans la pile de documents à remplir.
  4. Ne pas agir dans la précipitation: prenez le temps de demander plusieurs devis et comparer les offres.
  5. Se méfier des sollicitions trop alléchantes : vous n’êtes pas forcement éligible à l’ensemble des aides possibles pour prétendre aux économies annoncées.
  6. Si vous souscrivez un crédit : ne pas signer l’attestation de fin de travaux avant qu’ils ne soient définitivement terminés.
  7. Si vous êtes victime d’une arnaque ou en litige avec une entreprise : penser aux associations de consommateurs pour trouver de l’aide.
  8. Contacter la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) pour dénoncer toutes pratiques frauduleuses d’une entreprise.