Métiers du bâtiment : un marché français en plein essor

Après plusieurs années de crise, le secteur du BTP connait depuis peu une véritable reprise. En effet, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) a récemment révélé une croissance de 2,5 % d’activité en volume sur le premier semestre. Une tendance encourageante qui s’est poursuivie tout au long de l’année, si bien qu’une croissance globale annuelle d’environ 4,8% est attendue ! Ces chiffres font des métiers du bâtiment l’un des secteurs d’activités français les plus prometteurs en termes de postes à pourvoir pour cette année et bien d’autres à venir. Focus !

Architecte BTP sur plans de maison

Le BTP reprend du poil de la bête en France

D’après une récente enquête publiée par Pôle emploi à propos des « Besoins en Main d’œuvre » des entreprises en France, près de 150 000 projets supplémentaires ont été enregistrés par rapport aux années précédentes. Le secteur des travaux publics est l’un des plus dopés par la reprise d’activité : les métiers du bâtiment comptent à eux-seuls plus de 100 000 postes à pourvoir, et peuvent se targuer d’une croissance de plus de 4,8% sur les derniers mois. Des statistiques bien meilleures que celles des années précédentes, où il n’était pas facile de trouver du travail dans une entreprise de construction.

Plusieurs raisons justifient cette bonne dynamique, avec en tête de file le surcroît d’activité ponctuel observé dans le domaine du BTP. Le logement neuf constitue le principal vecteur de cette croissance que connait le domaine des métiers du bâtiment, avec une progression de 12,8%, suivi de près par les logements commencés (+11,8%).

Après plusieurs années de régression, le secteur du non résidentiel neuf a lui aussi retrouvé une certaine vigueur, avec une activité en hausse de 3,7%. Toutes les branches du marché des travaux publics participent du mouvement, hormis la construction des bâtiments administratifs et des locaux agricoles. L’activité de rénovation et d’entretien des bâtiments n’est pas restée en marge, avec une croissance de 1,4%.

Les métiers les plus porteurs !

Qu’elles soient moyennement ou parfaitement qualifiées, les professions les plus recherchées dans le domaine du BTP cette année présentent des profils plutôt diversifiés. Toutefois, trois métiers du bâtiment se distinguent nettement par le nombre de postes disponibles. Les ouvriers non qualifiés du gros œuvre viennent en tête avec pas moins de 12 500 recrutements possibles, suivis de près par les ouvriers non qualifiés du second œuvre (11 100 postes disponibles). Les maçons viennent en troisième position, avec un effectif de 10 800 recrutements possibles.

Bien qu’elles présentent moins de postes à pourvoir, d’autres professions des travaux publics sont également concernées : couvreur, électricien, ingénieur, ou encore conducteur d’engins. Certains métiers du bâtiment très peu concurrentiels sont aussi retrouvés, en l’occurrence la soudure et le dessin. Dans tous les cas, quel que soit le sous-secteur de la construction concerné, il est important pour tout agent du domaine d’adopter certaines bonnes attitudes sur son lieu de travail.

La croissance dans le secteur devrait continuer quelques années encore, avec près de 30 000 nouveaux postes à pourvoir tous métiers confondus (ingénieur, électricien, soudeur, etc.). Au regard de ces prévisions, le secteur des métiers du bâtiment passe incontestablement pour l’un des domaines d’activités qui garantissent le plus la sécurité de l’emploi à l’heure actuelle en France !

Vous souhaitez en savoir plus sur l’actualité du bâtiment et de la construction ? Rendez-vous sur le site du Ministère de la cohésion des territoires.


Articles dans la même thématique