Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) reconduit en 2018 pour la construction neuve



Vous projetez de faire construire cette année, bonne nouvelle ! Vous allez toujours pouvoir profiter du fameux prêt à taux zéro, pour financer une partie de votre projet maison – terrain. Prorogé une 1ère fois en 2015 par la loi de finances pour une période définie jusqu’à fin 2017, il est de nouveau prolongé pour 4 années supplémentaires soit jusqu’à fin 2021. Au passage, le dispositif a été quelque peu recentré. Qu’est-ce que cela change pour vous ? Faisons le point sur ce PTZ 2018.

 

Le principe du PTZ pour votre projet de faire construire

PTZ : Prêt à Taux ZéroAppelé également par son acronyme PTZ, le Prêt à Taux Zéro est bien connu des français en quête d’un projet immobilier. En effet, ce dispositif a été codifié au Code de la construction et de l’habitation le 29 décembre 2010 pour une mise en place à partir de l’année 2011. Il permet de profiter d’un prêt bancaire sans intérêts pour financer une partie d’un projet immobilier comme la construction de maison, en France métropolitaine comme dans les départements d’Outre-Mer (DOM). C’est une des aides financières les plus importantes pour faire construire ou acheter dans le neuf, puisqu’il permet d’emprunter sans intérêt jusqu’à 138 000 €.

Pour en bénéficier, il vous suffit de prendre contact avec une banque conventionnée avec l’Etat pour distribuer le PTZ. Rassurez-vous, c’est le cas de la plupart des banques ! Vous pouvez donc d’ores et déjà consulter votre conseiller bancaire voire même un courtier en financement.

Les changements en 2018 pour le Prêt à Taux Zéro

Le principe du PTZ reste inchangé. Ce prêt au taux d’intérêt à 0% est dédié aux primo-accédants et est accordé aux ménages qui font l’acquisition d’un bien immobilier neuf ou se lancent dans la construction pour leur résidence principale. Ce dispositif est encadré au niveau des ressources des emprunteurs qui doivent respecter certains plafonds mais aussi par la zone du territoire où le projet immobilier à lieu.

C’est à ce niveau que le dispositif fait « ceinture » cette année. En effet, l’Etat a décidé d’accorder une enveloppe moins importante pour le Prêt à Taux Zéro dans les zones où il n’y a pas de pénurie de logements. Le PTZ se recentre donc sur les zones dites tendues, où il manque des logements, c’est-à-dire dans les grandes et moyennes villes. Il sera alors possible de financer 40% de son projet avec le Prêt à Taux Zéro dans les secteurs tendus (zones A et B1), alors que dans les zones rurales (zones B2 et C), le PTZ ne financera que 20% du montant de l’achat ou de la construction (terrain et maison).

Les conditions d’éligibilité au Prêt à Taux Zéro cette année

La condition de primo-accession

Le PTZ 2018 reste réservé au primo-accédant à la propriété, c’est-à-dire que l’emprunteur (tout comme le co-emprunteur si l’achat se fait en couple) ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années précédant l’édition de l’offre de prêt. A noter que cette condition n’est pas exigée dans certains cas (invalides, handicapés, victime de catastrophe rendant inhabitable son habitation…).

Les plafonds de ressources par zones géographiques

Pour bénéficier du PTZ en 2018, il faut que votre dernier revenu fiscal de référence 2017 sur vos revenus 2016 (n-2) soit en dessous des plafonds fixés par l’Etat selon la zone géographie de votre maison (zones A, B1, B2 ou C) et en fonction du nombre de personnes de votre foyer qui l’occuperont. Par exemple, un couple avec 2 enfants avec un projet de faire construire à Nantes (zone B1) devra justifier d’un montant total de ressources inférieur ou égal à 60 000 €.

Les quotités applicables au coût de l’opération

Pour l’acquisition d’un logement neuf (achat ou construction), le PTZ permet de financer jusqu’à :

  • 40 % du prix d’achat dans les zones dites tendues (A et B1)
  • 20 % du prix d’achat dans les zones rurales (B2 et C)

A noter que le PTZ sera recentré à partir du 1er janvier 2020, la quotité de 20% sera alors appliquer à toutes les zones.

Les plafonds du coût de l’opération

Le montant du prêt à taux zéro est également plafonné en fonction de la zone où la maison est construite et le nombre de personnes allant l’occuper. Pour reprendre l’exemple de la famille à Nantes (couple avec 2 enfants), ils pourront prétendre à un PTZ allant jusqu’à 108 000 € (montant de l’opération plafonnée à  270 000 € x 40%).

Pour en savoir plus et calculer son PTZ 2018 pour son projet de maison

Calculateur PTZ site cohesion-territoires.gouv.frComme vous avez plus le voir, le Prêt à Taux Zéro est soumis à pas mal de règles et de conditions. Il n’est pas évident de prime abord de savoir s’il on peut y prétendre et dans quelles proportions. Voici donc pour finir une liste de liens utiles pour mieux appréhender ce PTZ pour votre projet de maison :


Articles dans la même thématique